mardi 31 janvier 2017

Homespun bride - Jillian HART

Pourquoi je le lis :


C'est une relecture, juste pour le plaisir de me replonger dans le texte dont, je l'avoue, je n'ai pas gardé beaucoup de souvenirs depuis ma première lecture en 2012...

_____

 

En résumé (quatrième de couverture) :


Montana Territory in 1883 was a dangerous place - especially for a blind woman struggling to make her way through an early winter snowstorm. Undaunted, Noelle Kramer fought to remain independent. But then a runaway horse nearly plunged her into a rushing, ice-choked river, before a stranger's strong, sure hand saved her from certain death.
 
And yet this was no stranger. Though she could not know it, her rescuer was rancher Thad McKaslin, the man who had once loved her more than life itself. Losing her had shaken all his most deeply held beliefs. Now he wondered if the return of this strong woman was a sign that somehow he could find his way home.

_____

 

Mon avis :


Je n'ai pas plus aimé que la première fois cette romance dégoulinante de bons sentiments et sans surprise où les personnages sont trop lisses pour être vraiment touchants.

________________________________________________

lundi 30 janvier 2017

La chaloupe - tome 1 - Le talisman - Janine BOISSARD

Pourquoi je le lis :


J'ai lu ce roman pour la première fois il y a un peu plus de dix ans et lorsque je suis tombée dessus à la médiathèque, je n'ai pas résisté à l'envie de le relire ...

_____

 

En résumé (quatrième de couverture) :


Julie, Zabelle, Bobine et Brune : quatre célibataires dans la trentaine qui attendent toutes, en se l'avouant plus ou moins, l'âme sœur. Existe-t-elle ? Oui, affirme Julie, qui croit l'avoir enfin rencontrée.

Il fallait à ces quatre inséparables un lieu pour tout partager elles ont acheté sur les bords de la Loire la maison des plus beaux jours de leur adolescence, qui par miracle était à vendre.
  
Elles l'ont appelée "la Chaloupe". Mais leur bonheur se teinte soudain d'angoisse. Qui s'introduit dans la maison en leur absence ? Qui a déposé sur la cheminée un soleil en cristal de roche gravé d'inscriptions mystérieuses ? Qui cherche à les chasser ? La sorcellerie, cela existe donc encore ? C'est unies, comme les mousquetaires, qu'elles affronteront les fantômes de la Chaloupe. Pour continuer à vivre, aimer, espérer.

_____

 

Mon avis :


La Chaloupe, c'est d'abord une belle histoire d'amitié entre quatre jeunes femmes qui achètent ensemble une maison de vacances qui est aussi la maison des souvenirs idéalisés de l'adolescence. L'auteur dresse le portrait de quatre jeunes femmes indépendantes, aux tempéraments et aux aspirations variés, qu'on suit avec plaisir dans leurs pérégrinations quotidiennes entre vie privée et vie professionnelle.

Il y a aussi beaucoup de romantisme dans ce livre, avec des amours passionnés, absolus, contrariés, impossibles. Et c'est cet aspect du roman que j'ai le plus apprécié, au point de trouver presque superflue la partie de l'intrigue où une mystérieuse menace semble planer sur la maison adorée.

Cette relecture m'a permis de retrouver la plume si particulière de Janine Boissard, très rythmée, rappelant le langage parlé, même si personne ne parle vraiment ainsi. Cela donne un récit dégageant beaucoup d'énergie et de bonne humeur, même quand l'histoire devient un peu plus sombre.

J'ai donc passé un très moment avec cette lecture et c'est sans attendre que je vais me plonger dans L'Aventurine, le second tome de La Chaloupe.

________________________________________________

samedi 28 janvier 2017

Broderies de Bretagne - Hélène CARIO & Viviane HELIAS

Pourquoi je le lis :


C'est surtout pour les photo que j'ai emprunté ce livre à la médiathèque : les broderies sur les costumes traditionnels bretons sont de véritables œuvres d'art dessinées au fil et à l'aiguille...

_____

 

En résumé (quatrième de couverture) :


Dans ce premier volet sur la broderie, les auteures, spécialistes s'il en est de ce vaste sujet, s'intéressent à la broderie sur tissu : châles, tabliers, gilets, etc...
 
Elles listent les points, les couleurs, les motifs les plus utilisés par terroir, en racontant l'histoire, l'usage et l'évolution. Enfin, toujours dans une démarche pédagogique, elles communiquent leur savoir-faire et leur expérience, avec patrons à l'appui à réaliser chez soi, pour des usages traditionnels ou des déclinaisons plus actuelles en couture et en décoration.

_____

 

Mon avis :


C'est un ouvrage très technique (il y a même quelques modèles à réaliser soi-même à la fin du livre), mais c'était surtout les photographies qui m'intéressaient lorsque j'ai emprunté cet ouvrage à la médiathèque.

J'ai été un peu déçue que les illustrations se concentrent surtout sur les détails des broderies (on voit très peu de costumes entiers). Je suis quand même restée admirative devant la complexité et la minutie du travail des brodeurs.


________________________________________________

vendredi 27 janvier 2017

Quand le destin s'emmêle - Anna JANSSON

Pourquoi je le lis :


Je suis tombée par hasard sur ce roman alors que je flânais dans les rayons d'une librairie. La couverture d'abord, puis la quatrième de couverture m'ont plu, et voilà ma pal qui gonfle encore...

_____

 

En résumé (quatrième de couverture) :

 -
Angelika tient un salon de coiffure à Visby, ville pittoresque de l'île de Gotland, au large de Stockholm.
 
Généreuse et pleine d'humour, Angelika est une amoureuse de la vie. La coiffure, pour elle, est bien plus qu'un métier, c'est une vocation. Son ambition est de rendre les gens heureux. Et pour cela, elle n'hésite pas à se faire entremetteuse. Dans sa boutique, il n'y a que deux fauteuils: un pour le client... et un autre laissé libre pour l'âme sœur que chacun espère.

Angelika, quant à elle, vit seule depuis sept ans, maintenant. N'est-il pas temps qu'elle rencontre à nouveau quelqu'un ? Un soir, elle croise le regard d'un homme mystérieux qui dégage un charme fou et qu'elle va surnommer Arsène Lupin...

_____

 

Mon avis :


J'ai passé un très bon moment avec cette sympathique comédie suédoise qui mêle romance et enquête.

J'ai trouvé l'héroïne, Angelika, très attachante. Parfois très sûre d'elle, parfois fragile, attentive aux autres ou égoïste selon ses humeurs ou selon les circonstances, elle est finalement très humaine. J'ai aussi beaucoup aimé la bande de personnages secondaires joyeusement farfelus qui l'entourent. Famille, collègue, clients, voisins, etc, tous sont hauts en couleurs, drôles et émouvants tour à tour, parfois un peu caricaturaux mais si sympathiques en même temps.

Sous ses airs de comédie, Quand le destin s'emmêle aborde également des sujets un peu plus sérieux :  il y est question de deuil ainsi que d'une affaire d'usurpation d'identité pleine de suspense. L'auteur parvient d'ailleurs à garder le mystère jusqu'aux derniers chapitres (en tout cas moi, je n'ai pas deviné l'identité du coupable avant qu'il ne soit démasqué).

 Voilà donc une lecture qui m'a agréablement surprise, car moins "conventionnelle" que je ne m'y attendais.

________________________________________________

lundi 23 janvier 2017

Le cœur entre les pages - Shelly KING

Pourquoi je le lis :


Parce que j'avais envie d'une lecture plus légère, parce ça parle de livres, parce que c'est une romance...

_____

 

En résumé (quatrième de couverture) :


Maggie, 34 ans, vient d'être licenciée de la start-up branchée de la Silicon Valley où elle travaillait. Que faire sinon traîner au Dragonfly, la pittoresque librairie de livres d'occasion ? Lassé de la voir végéter, Dizzy, son meilleur ami, lui propose de participer à un club de lecture. Au programme : L'Amant de Lady Chatterley. Dans l'édition ancienne qu'elle déniche, Maggie découvre une mystérieuse correspondance amoureuse. 
 
Cette découverte va bouleverser la vie de la jeune femme et celle de la petite librairie menacée de fermeture par la concurrence. Le tout sous les yeux espiègles de Grendel, le chat qui a élu domicile parmi les rayonnages.

_____

 

Mon avis :


Le cœur entre les pages a été une lecture agréable, mais qui ne m'a pas touchée comme je l'avais espéré. Tous les ingrédients étaient pourtant réunis pour donner un roman à mon goût : une librairie cozy, des passionnés de lecture, une histoire d'amour,... Mais cela n'a pas suffi.

Tout d'abord j'ai trouvé que les personnages n'étaient pas très attachants (y compris l'héroïne qui m'a plus d'une fois agacée avec ses questionnements sans fin sur sa vie professionnelle aussi bien qu'amoureuse) et les préoccupations des uns et des autres m'ont semblé bien lointaines la plupart du temps.

De plus, les passionnés de lecture ne sont pas très présents. En dehors des libraires du Dragonfly, on ne rencontre pas vraiment de lecteurs passionnés : il y a bien quelques habitués qu'on croise de temps en temps, mais l'auteur ne leur laisse pas la parole.



De même, Shelly King évoque dans Le cœur entre les pages de nombreux romans mais sans s'attarder sur aucun d'entre eux (sauf pour L'Amant de Lady Chatterley qui tient un rôle tout particulier dans l'intrigue) ce qui fait qu'on ne sait pas trop ce qui a plu à l'auteur dans ces livres et qu'on n'a pas spécialement envie de les découvrir à notre tour.

Quant à l'histoire d'amour, doublée de la mystérieuse correspondance trouvée dans un vieil exemplaire de L'Amant de Lady Chatterley, elle aurait pu être magnifique. Tout était en place pour que se développe une belle romance, mais elle se retrouve très vite reléguée au second plan et on en apprend finalement très peu sur Rajhit, le héros, tandis que l'essentiel de leur histoire se déroule "hors champs" et n'est que rapidement évoqué dans l'épilogue. Un épilogue trop "sucré",  avec un happy-end généralisé qui m'a paru trop exagéré pour rester crédible.


En me relisant, je me dis que l'auteur a peut-être voulu parler de trop de choses et elle n'a pas réussi à trouver le bon équilibre, et c'est d'autant plu dommage que j'ai bien aimé son style, simple et léger...

________________________________________________

dimanche 22 janvier 2017

Une Anglaise à bicyclette - Didier DECOIN

Pourquoi je le lis :


La quatrième de couverture m'a intriguée...

_____

 

En résumé (quatrième de couverture) :


Tout commence par un massacre d’Indiens en décembre 1890 dans le Dakota du Sud. Jayson Flannery, un photographe anglais veuf de son état, recueille une petite fille de trois ans dont la mère a été victime du massacre. Il songe bien sûr à confier Emily à un orphelinat, s’apprête à reprendre son paquebot pour l’Angleterre, mais il ne repartira pas seul et décide d’enlever la petite Emily aux soeurs qui l’ont prise en charge.
  
On les retrouve tous les deux dans un manoir du Yorkshire où Jayson a toujours vécu. Emily grandit, va à l’école, apprend à lire. Tous dans le village se posent mille questions à son sujet. Jayson l’a-t-il adoptée, kidnappée ? Viendra-t-on un jour la chercher ? Un policier mène son enquête, s’obstine et s’entête à rechercher les véritables origines d’Emily. Jayson comprend bientôt que, s’il veut donner une véritable identité à son Indienne d’Emily et donc des papiers et donc une appartenance sociale, il n’a d’autre choix que celui de l’épouser. Le mariage sera grandiose et mettra fin à la suspicion de tous, y compris celle du policier.
  
Emily rêvait d’un cheval, dans sa corbeille de noces elle trouve une bicyclette. Jayson ne pouvait imaginer que ce cadeau de mariage allait changer la destinée d’Emily. Elle commence par rouler pendant des heures, puis pendant des jours, puis pendant des nuits. Au terme de ses randonnées, elle fait une découverte spectaculaire : deux fillettes de quatorze et seize ans dans un village lointain prétendent fréquenter des fées au bord d’une rivière. Tout le monde a envie de les croire, Emily la première. Le père des jeunes filles, lui aussi photographe, demande à ses enfants de photographier la preuve de ce qu’elles avancent. Les fillettes s’exécutent et rapportent cinq clichés stupéfiants. Le village où a grandi Emily avait des doutes sur sa véritable identité, l’Angleterre toute entière va se diviser en croyants et non-croyants de l’existence des fées. Dans cette Angleterre qui entre dans les années folles de l’après-Première Guerre mondiale vieillit Sir Conan Doyle, qui se console et se passionne jusqu’à l’obsession pour le spiritisme. Cette fabuleuse histoire de fées tombe si bien dans sa vie. Il y croira dur comme fer, en fera son dernier combat et entraînera Emily dans la protection de la vérité et des mensonges des petites filles.
    
Hélas, il y a toujours une vérité, aussi parfois vaut-il mieux la taire.

_____

 

Mon avis :


Cette lecture, c'était également l'occasion de découvrir Didier Decoin, un auteur que je ne connaissais que de nom. J'ai beaucoup aimé son écriture ainsi que la manière dont il marie dans son roman des thèmes aussi variés que le massacre des Sioux de Wounded Knee, la complicité d'un couple improbable, la passion d'une jeune femme pour la bicyclette, une escroquerie photographique pleine de poésie,...

Malgré tout, certains passages m'ont paru un peu longs alors qu'il restait encore beaucoup de blancs dans l'histoire d'Emily et de Jayson que j'aurais aimé voir remplis.

 Une Anglaise à bicyclette a donc été une lecture agréable quoique pas toujours captivante...


________________________________________________

mercredi 18 janvier 2017

Le secret du docteur Favre - Pierre PETIT

Pourquoi je le lis :


Ce sont des articles sur les blogs de Histoire du soir et de Des livres, des livres ! qui ont attiré mon attentions sur ce roman.

_____

 

En résumé (quatrième de couverture) :


En 1931, appelé en urgence à la ferme de Jolidou, le docteur Favre découvre une femme en état de choc. Il reconnaît alors sa jeune « patiente à éclipses », la jolie Elise Foulonnier, qui restait prostrée dans sa salle d'attente et, son tour venu, fuyait son cabinet. Elle vient d'accoucher et affirme que son chien a dévoré l'enfant mort-né. Mais nulle trace de sang sur les babines de l'animal.
 
Elise demande le secret. Cas de conscience extrême pour Favre. Doit-il signaler aux gendarmes ce qu'il pense être un infanticide ? Au village de Pierpont, on commence à jaser... La veuve Ribier, elle, avait bien remarqué la grossesse d'Elise. La rumeur enfle, se propage, relayée par de vieilles commères : et si l'enfant était celui du « respectable » docteur qui l'aurait fait disparaître ?

_____

 

Mon avis :


J'ai été un peu déçue par l'histoire en elle-même : vu le titre et la quatrième de couverture, j'imaginais un récit davantage centré sur le dilemme moral du médecin, alors que son cas de conscience ne représente finalement qu'un "épisode" parmi d'autres.

Le secret du Docteur Favre, c'est davantage le roman d'un village rural des années 1930 dont l'existence paisible est bouleversée par une série de faits divers (soupçons d'infanticide, meurtre...). L'enquête nous donne l'occasion de rencontrer les habitants hauts en couleurs d'un petit bourg de campagne. On les suit tour à tour, découvrant le quotidien des uns et des autres : médecin, écoliers, gendarmes, commerçante, journaliste, agriculteur, ouvrière...

L'écriture de Pierre Petit se veut truffée de traits d'humour et d'ironie, ce qui est parfois amusant, souvent agaçant parce qu'à force de se moquer des personnages, il est difficile de les prendre au sérieux même dans les moments les plus dramatiques.

Au final, Le secret du Docteur Favre a été une lecture agréable, même si elle ne correspondait pas vraiment à ce que j'attendais au départ.

________________________________________________

dimanche 15 janvier 2017

La dernière lettre de son amant - Jojo MOYES

Pourquoi je le lis :


J'ai beaucoup aimé les autres romans de Jojo Moyes que j'ai lus (Les fiancées du Pacifique Avant toi, Après toi et La baie des baleines) et il y a déjà un moment que la quatrième de couverture de La dernière lettre de son amant a retenu mon attention...

_____

 

En résumé (quatrième de couverture) :


En 1960, quand Jennifer se réveille à l'hôpital, elle a tout oublié. L'accident de voiture, son mari, son nom... Alors qu'elle cherche à comprendre pourquoi elle n'est qu'une figurante dans sa propre existence, elle retrouve une lettre d'amour. Son correspondant mystérieux, qui signe d'un simple "B", semble prêt à tout pour elle.

Quarante ans plus tard, Ellie découvre ces bouleversants mots d'amour dans les archives du journal pour lequel elle travaille. A mesure qu'elle reconstitue la correspondance de ces amants, Ellie brûle de savoir comment s'est terminée leur histoire - et, par la même occasion, si la sienne vaut vraiment le détour.

La dernière lettre bouleversera leur vie à tout jamais.

_____

 

Mon avis :


J'ai adoré La dernière lettre de son amant, une magnifique histoire d'amour. Comme pour La baie des baleines, je me suis laissée surprendre par l'intrigue d'un roman qui est bien plus qu'une simple romance. L'auteur nous offre aussi un tableau de la société londonienne des années 1960, où les femmes restent soumises à l'autorité de leurs époux et aux exigences de leur milieu ; mais c'est aussi une société qui commence tout doucement à évoluer, tandis que quelques uns (ou quelques unes) ose bousculer les conventions sociales.

Avec les souvenirs disparus de Jennifer, son héroïne, Jojo Moyes parvient à créer un suspense et une tension qui ne retombe pas avant les toutes dernières pages du roman. En même temps que Jennifer, on essaye de reconstituer son histoire, celle d'une jeune femme enferrée dans un mariage sans amour, ni respect qui l'a rend d'autant plus malheureuse qu'elle finit par se rendre compte qu'elle avait rencontré LE grand amour. Une histoire passionnée, semée d'embûches, bouleversante...

Et l'histoire d'Ellie est tout aussi passionnante : son destin est moins romanesque que celui de Jennifer, mais je me suis sentie plus proche d'elle et de ses préoccupations, comme si elle incarnait un rêve accessible face à un idéal trop parfait pour qu'on puisse en espérer autant. 

Un très beau moment de lecture... 

________________________________________________

mercredi 11 janvier 2017

Le récital des anges - Tracy CHEVALIER

Pourquoi je le lis :


J'ai lu ce roman pour la première fois il y a une dizaine d'années. Ce n'est pas mon préféré parmi les livres de Tracy Chevalier, mais j'avais très envie de le relire...

_____

 

En résumé (quatrième de couverture) :


Londres 1901 : la reine Victoria vient de s'éteindre et l'Angleterre a des impatiences de liberté. À travers le destin poignant de deux familles, Tracy Chevalier ressuscite un début de siècle turbulent. Le hasard a réuni autour de leurs tombes respectives les Waterhouse et les Coleman. Les premiers vouent un culte à la défunte souveraine et professent les valeurs traditionnelles ; les seconds aspirent à une société plus moderne et plus libérale. Deux fillettes, qui se sont promis une amitié éternelle, seront les narratrices de l'intimité des deux clans. Tandis qu'elles s'éveillent à la vie, leurs parents se débattent dans un maelström de passions. Si Mrs. Waterhouse se contente du confort domestique que son mari lui procure, la très belle Mrs. Coleman suffoque dans un univers très confiné. Elle aspire à des sentiments nobles, des défis, une cause. C'est alors qu'elle croise le chemin des suffragettes londoniennes. La vie de tous les protagonistes en sera bouleversée.

_____

 

Mon avis :


Cette relecture ne m'aura pas fait changé d'avis : malgré toutes ses qualités, Le récital des anges reste l'un des livres de Tracy Chevalier qui m'a le moins charmée sans que je puisse vraiment l'expliquer.

Ce roman, c'est un peu un "états des lieux" de la condition de la femme au tournant du XXème siècle.
L'auteur évoque la situation des femmes, adultes ou enfants, bourgeoises ou domestiques, heureuses de leur sort, résignées ou insoumises, etc. Leurs libertés sont restreintes dans à peu près tous les domaines (études, vie amoureuse ou professionnelle,...) et on se rend compte au fil du récit que ces restrictions résultent autant de l'autorité et des privilèges auxquels les hommes refusent de renoncer, que de l'éducation et des traditions que les femmes se transmettent de génération en génération...
 
Parmi tous les personnages qui occupent le devant de la scène, c'est Maude qui m'a le plus touchée. La fillette grandit délaissée par une mère insatisfaite qui trouve finalement sa voie dans la lutte menée par les suffragettes. En dépit des négligences maternelles, Maude apprendra beaucoup de cette mère éprise de liberté et lui restera loyale jusqu'après sa mort. Les autres personnages m'ont semblé moins nuancés et par là même moins attachants.
 
Le style de Tracy Chevalier est toujours aussi agréable et d'une plume fluide non dénuée d'une pointe d'ironie, elle reconstitue le Londres des années 1900, depuis les demeures bourgeoises jusqu'aux bas quartiers, sans oublier cimetière, véritable centre de la vie sociale du quartier.
  
Une belle lecture, même si elle ne m'a séduite comme La jeune fille à la perle ou La dame à la licorne...

________________________________________________

lundi 9 janvier 2017

Jeux de clés - Dominique MARNY

Pourquoi je le lis :


J'aime beaucoup ce qu'écrit Dominique Marny en général et la quatrième de couverture de Jeux de clés me plaît tout particulièrement...

_____

 

En résumé (quatrième de couverture) :


Capucine est la créatrice d'une marque de papeterie en plein essor, Sentimental Corner. Octave est conseiller en gastronomie française à travers le monde. Lors d'une joyeuse soirée chez des amis communs, tous les deux sont les grands perdants d'un jeu de société. Pour honorer le gage fixé par leurs hôtes, ils sont obligés de troquer les clés de leurs appartements parisiens. Alors qu'ils se connaissent à peine, ils vont dormir l'un chez l'autre.

Que naîtra-t-il de cet échange imposé ?

Dans leur entourage, Bertrand collectionne les éditions rares. Stéphanie élève seule son jeune fils. Sébastien se débat dans ses problèmes conjugaux. En pleine crise d'adolescence, Lucas ne se passionne que pour le cosmos et l'astrophysique.

Des personnages attachants pour un roman intimiste et sensible, aux résonances très actuelles. 

_____

 

Mon avis :


J'ai passé un très bon moment avec Jeux de clés où l'on retrouve les traits caractéristiques des romans de Dominique Marny : une plume agréable, une large palette de personnages et un récit très ancré dans le quotidien et l'actualité.

Même si on suit avant tout Capucine et Octave qui font connaissance suite à un gage lors d'un pendaison de crémaillère chez des amis communs, on voit également évoluer autour d'eux familles et amis. Avec eux tous, il est beaucoup question du couple : comment naît une histoire d'amour, comment elle peut durer dans le temps, comment on en supporte la fin,... Tous ces personnages sont très attachants et j'aurais aimé en apprendre davantage sur chacun, mais j'ai aussi aimé les voir évoluer les uns par rapport aux autres, constituant une micro-société très sympathique dans un Paris qui prend ici taille humaine.

La ville apparaît d'ailleurs presque comme un personnage à part entière dont découvre au fil pages les aspects cachés et qu'on voit panser ses plaies après les attentats...

Une belle lecture qui m'aura juste fait regretter que le roman ne soit un peu plus long pour passer encore un peu de temps avec Capucine, Octave et tous leurs proches....

________________________________________________

samedi 7 janvier 2017

Bride Stories - tome 1 - Kaoru MORI

Pourquoi je le lis :


La couverture de ce premier tome de Bride Stories est magnifique et, après en avoir lu plusieurs critiques élogieuses sur les blogs, je tente ma première incursion dans l'univers des mangas...

_____

 

En résumé (quatrième de couverture) :


La vie d’Amir, 20 ans, est bouleversée le jour où elle est envoyée dans le clan voisin pour y être mariée. Elle y rencontre Karluk, son futur époux… un garçon de huit ans son cadet ! Autre village, autres mœurs… La jeune fille, chasseuse accomplie, découvre une existence différente, entre l’aïeule acariâtre, une ribambelle d’enfants et Smith, l’explorateur anglais venu étudier leurs traditions.
  
Mais avant même que le jeune couple ait eu le temps de se faire à sa nouvelle vie, le couperet tombe : pour conclure une alliance plus avantageuse avec un puissant voisin, le clan d’Amir décide de récupérer la jeune femme coûte que coûte…

_____

 

Mon avis :


C'était ma première incursion dans l'univers des mangas, et après un tout petit temps d'adaptation, je me suis laissée complètement happer par l'histoire dépaysante et pleine de sensibilité de Bride Stories.

Les dessins sont superbes, très travaillés et riches en détails. Non seulement l'architecture, les étoffes et les bijoux du clan de Karluk sont magnifiquement représentés, mais les émotions des personnages transparaissent joliment sous la plume de Kaoru Mori.
 
Un très beau moment que j'espère prolonger très vite avec le prochain tome...

________________________________________________

Cherche jeune femme avisée - Sophie JOMAIN

Pourquoi je le lis :


J'avais envie d'une histoire romantique et légère...

_____

 

En résumé (quatrième de couverture) :


Quand il voit débarquer dans son cabinet la ravissante, mais ô combien extravagante, Gabrielle Géris, Adrien de Bérail est loin d'imaginer qu'il se laissera convaincre de l'embaucher comme baby-sitter. Veuf et très accaparé par son métier d'avocat, il lui faut de toute urgence une personne capable de prendre soin de ses deux chérubins, Paul et Sophie, tout juste âgés de neuf ans. C'est donc en dépit de ce que lui crie la raison qu'il accepte sa folle candidature.

Une personnalité audacieuse et un toupet incroyable pour un petit mètre soixante sur talons... Qui sait ? La jeune femme pourrait bien se révéler être la perle rare...

_____

 

Mon avis :


Cherche jeune femme avisée aura été une lecture assez décevante pour moi...

L'intrigue manque de romantisme (contrairement à ce que la couverture m'avait fait imaginer) et les personnages m'ont paru peu attachants : une héroïne trop extravagante et un héros coléreux et autoritaire pour une relation qui évoque des montagnes russes émotionnelles plutôt qu'autre chose. Les pires drames succèdent sans fin aux grands moments de passion, et les péripéties attendues s'enchaînent sans surprise. La scène du bal masqué m'a d'ailleurs tout particulièrement déçue (en comparaison avec une autre scène de bal masqué, plus réussie, plus crédible, moins "expéditive"...)

En outre, j'ai trouvé l'écriture de Sophie Jomain assez inégale. Il y a de bons passages (même si le fond ne me plaît pas) et puis tout à coup, changement de registre : une expression maladroite ou des propos vulgaires arrivent mal à propos, cassant le rythme du texte et me faisant grincer des dents.

C'est vraiment dommage...

________________________________________________

mardi 3 janvier 2017

Nos baisers sous la neige - Karen SWAN

Pourquoi je le lis :


Une petite envie d'une "romance d'hiver" alors que l'année se termine et que dehors les températures ont chuté...

_____

 

En résumé (quatrième de couverture) :


Allegra Fisher n'a pas le temps. Pas le temps de regarder la neige tomber sur Londres alors qu'elle négocie le contrat lé plus important de sa carrière. Pas le temps de se laisser distraire par Sam Kemp, nouveau et séduisant financier qui lui fait de l'ombre. Et encore moins le temps de se rendre en Suisse pour une grand-mère dont elle ignore tout et qui vient de ressurgir d'un glacier !

De rebondissements en surprises, Allegra trouvera-t-elle le bonheur au cœur des montagnes enneigées ? Une chose est sûre, en amour comme en affaires, les apparences sont parfois trompeuses.

_____

 

Mon avis :


J'ai beaucoup aimé Nos baisers sous la neige.

Malgré quelques maladresses dans la traduction et un ou deux raccourcis un peu faciles dans le récit, le style de Karen Swan est agréable et l'intrigue de Nos baisers sous la neige est bien plus complexe que la romance légère à laquelle je m'attendais après avoir lu la quatrième de couverture. A l'histoire d'amour, viennent s'ajouter une quête familiale et des manigances dans le monde de la haute finance.

L'histoire devient vite très prenante alors qu'on a du mal à deviner où l'auteur va nous mener. Comme son héroïne, nous sommes baladés au gré des aléas qui viennent chambouler la vie de la jeune femme. Et le suspense grandit encore tandis qu'on essaye de démêler les intrigues professionnelles des intrigues amoureuses qui sont étroitement imbriquées.

J'ai été un peu déroutée par l'héroïne, Allegra,  qui a une sorte de double personnalité : la femme d'affaire est très différente de la femme "dans le privé", avec des réactions bien distinctes, presque cloisonnées. Mais au fil des pages et des événements, on voit ces deux aspects se fondre peu à peu pour laisser place à une jeune femme plus équilibrée. J'ai aussi beaucoup aimé la façon dont Karen Swan décrit la relation entre les deux sœurs, avec beaucoup d'humour et d'émotion, un des points forts du roman à mon avis.

En bref, j'ai passé un excellent moment avec ce roman.

________________________________________________

dimanche 1 janvier 2017

Les aventures de Sherlock Holmes - Le chien des Baskerville - Arthur CONAN DOYLE


Pourquoi je le lis :


Il s'agit du dernier récit du recueil Les aventures de Sherlock Holmes qui traînaient dans ma pal depuis des années.

_____

 

En résumé (quatrième de couverture) :


Un chien diabolique hante une lande désolée du Devonshire et Sir Henry, dernier héritier des Baskerville, commence à croire qu’il va subir le sort tragique de ses ancêtres, victimes d’une étrange malédiction. Sherlock Holmes, toujours rationnel, ne croit pas aux mystères et il envoie son ami Watson observer le pays et ses habitants pour y découvrir des serviteurs silencieux, un criminel en fuite, un chasseur de papillons et d’autres personnages étonnants. Le célèbre détective sera finalement amené à affronter un ennemi d’une intelligence redoutable.

_____

 

Mon avis :


à venir...

________________________________________________