jeudi 27 juillet 2017

Amis et rien de plus - Kristan HIGGINS

Pourquoi je le lis :


C'est une relecture.

Les vacances se terminent et j'avais besoin d'une lecture "cosy"...

_____

 

En résumé (quatrième de couverture) :


Depuis l'adolescence, Chastity le sait ; les hommes ne la considéreront jamais autrement que comme une bonne copine, incollable en foot et imbattable aux fléchettes, sans jamais oser envisager quoi que ce soit de plus. Comment pourrait-il en être autrement, alors que ses quatre frères et son père peuvent se transformer en véritables serial-killers dès qu'un représentant de la gent masculine s'approche à moins de dix mètres d'elle ? Mais aujourd'hui, Chastity a décidé de prendre les choses en main et de trouver l'âme sœur, coûte que coûte.

l'homme qui lui fera les quatre enfants dont elle rêve en secret. Alors, quand elle rencontre Ryan, un séduisant chirurgien, elle se dit qu'il est là, enfin, celui qu'elle attendait, celui qui aura le courage d'affronter son envahissante famille - cette famille qu'elle aime tant, par ailleurs. Oui, mais voilà, il y a aussi Trevor, l'ami de toujours, dont un seul regard suffit hélas à faire chavirer son cœur.

_____

 

Mon avis :


Comme lors de ma première lecture, j'ai beaucoup, beaucoup aimé Amis et rien de plus ainsi que son héroïne, Chastity. Comme tous les romans de Kristan Higgins, celui-ci est à la fois drôle et très romantique et il nous fait passer par toutes sortes d'émotions.

En effet, outre l'intrigue amoureuse au centre du livre, il y a tout un lacis d'histoires secondaires que j'ai trouvées très touchantes, en particulier celle des parents de Chastity dont le dénouement est inattendu (oui, même pour une relecture !).

Mais Amis et rien de plus doit tout son charme à de son héroïne, un vrai garçon manqué passionnée de sport, avec un langage de charretier et une carrure d'athlète qui la complexe beaucoup ce qui la rend à la fois touchante et attachante. Ajoutez à cela un héros discret (peut-être un peu trop...), mais très attentionné (on rêverait d'avoir un tel chevalier servant qui maîtrise si bien l'art d'apparaître dès qu'on en a besoin...) et vous obtiendrez une belle histoire d'amour, pleine d'incertitudes jusqu'au dernier chapitre (même si en fait on sait bien comment ça va se terminer, mais on adore trembler pour Chastity et Tevor).


Pour résumer, une jolie histoire riche en émotions, qui fait rire, pleurer, vibrer...

________________________________________________

mardi 25 juillet 2017

Mariage à l'hôpital - Carol MARINELLI

Pourquoi je le lis :


J'ai lu ce roman en version originale (One tiny miracle) il y a quelques années, et j'ai maintenant l'occasion de le lire en français pour vérifier que j'avais bien tout compris 😉 ...

_____

 

En résumé (quatrième de couverture) :


Après le drame qui a brisé sa vie, Ben s’est jeté à corps perdu dans son métier d’urgentiste, mettant délibérément sa vie sentimentale entre parenthèses. Mais l'arrivée dans son service de Céleste, une infirmière dont la présence le trouble dès le premier regard, menace de faire vaciller ses résolutions.

Hélas, enceinte d'un homme qui l'a abandonnée, la jeune femme a d'autres priorités...

_____

 

Mon avis :


Il s'agit d'une romance Harlequin tout à fait typique et prévisible qui se lit très vite. Le style de Carole Marinelli est plutôt agréable, mais les personnages manquent un peu de caractère et le ton est parfois trop mélodramatique pour que le roman puisse vraiment me plaire.

________________________________________________

dimanche 23 juillet 2017

Raison et sentiments - Jane AUSTEN

Pourquoi je le lis :


C'est avec Raison et sentiments que j'ai découvert Jane Austen, après avoir avoir vu le film avec Emma Thompson et Kate Winslet en 1997.

Vingt ans plus tard, j'ai envie de redécouvrir ce roman que je n'avais jamais relu jusqu'à présent.

_____

 

En résumé (quatrième de couverture) :


Injustement privées de leur héritage, Elinor et Marianne Dashwood sont contraintes de quitter le Sussex pour le Devonshire, où elles sont rapidement acceptées par la bourgeoisie locale étriquée et à l'hypocrisie feutrée.

L'aînée, Elinor, a dû renoncer à un amour qui semblait partagé, tandis que Marianne s'éprend bien vite du séduisant Willoughby. Si Elinor, qui représente la raison, dissimule ses peines de cœur, sa cadette étale son bonheur au grand jour, incapable de masquer ses sentiments. Jusqu'au jour où Willoughby disparaît...

_____

 

Mon avis :


Comme lors de ma première lecture, il y a vingt ans, j'ai adoré l'histoire de ces deux sœurs si différentes mais si proches malgré tout. L'intrigue est finement ciselée avec ses péripéties qui s'imbriquent les unes dans les autres faisant s'enchaîner harmonieusement les retournements de situations qui s'accumulent au fil des pages.

Et comme dans les autres romans de Jane Austen, les personnages secondaires sont délicieux : drôles, agaçants, détestables ou émouvants, chacun a son rôle à jouer dans une histoire qui n'aurait pas la même saveur sans eux. 

Je dois cependant avouer que la plume de Jane Austen m'a moins plu que dans ses autres romans : certains passages m'ont semblé un peu longs, voire même répétitifs (par exemple, lorsqu'un personnage raconte des événements à un tiers). Mais peut-être cela vient-il de moi : ma capacité de concentration est proche de zéro ces temps-ci...

Cela n'empêche que, même si Orgueil et préjugé et Persuasion restent mes préférés, j'ai beaucoup aimé Raison et sentiments et le personnage d'Elinor, jeune femme si sensible et si raisonnable...

________________________________________________

jeudi 20 juillet 2017

Arabella et le libertin - Georgette HEYER

Pourquoi je le lis :


Mon frère m'a offert ce roman pour mon anniversaire il y a une dizaine d'années. A l'époque j'avais trouvé cette lecture agréable malgré son total manque d'originalité.

A présent, j'ai envie de relire cette histoire dont je ne garde pas de souvenirs très précis avant de décider si je le garde dans ma bibliothèque...

_____

 

En résumé (quatrième de couverture) :


Alors qu'elles se rendent à Londres pour y passer la Saison, Arabella, la fille d'un pasteur, et miss Blackburn, son chaperon, sont victimes d'un incident d'attelage. Elles trouvent alors refuge, le temps d'un souper, chez lord Robert Beaumaris, un aristocrate réputé pour son charme ravageur et son existence dissolue. Excédée par son arrogance, et résolue à lui damer le pion, Arabella lui ment en prétendant être une riche héritière. Mais les choses se compliquent quand, quelque temps plus tard, tous deux se retrouvent face à face lors d'une soirée mondaine...

_____

 

Mon avis :


Dans Arabella et le libertin, Georette Heyer prend le temps de présenter les personnages, de les installer dans un contexte bien développé, celui de la saison londonienne au 19ème siècle. Cependant, à force d'en rajouter, j'ai fini par trouver ce roman un peu trop bavard pour être vraiment agréable à lire.

A part cela, la trame du récit est assez classique, bâtie sur les quiproquos résultant d'un petit mensonge de l'héroïne qui perd bientôt le contrôle de la situation. Le roman datant de 1949 la psychologie des personnages s'en ressent un peu : le "héros" apparaît comme le sauveur de la jeune fille qui est beaucoup plus "passive" que dans les romances historiques rédigées actuellement.

________________________________________________

mardi 18 juillet 2017

Percy Jackson . tome 2 . La mer des monstres - Rick RIORDAN

Pourquoi je le lis :

_____

 

En résumé (quatrième de couverture) :


Lorsqu'une simple partie de foot se change en bataille contre un gang de cannibales géants, Percy le demi-dieu a un terrible pressentiment. Comme le lui annonçaient ses étranges cauchemars, les frontières magiques qui protègent la Colonie des Sang-Mêlés sont empoisonnées. Pour sauver leur domaine, Percy et ses amis devront parcourir la mer des Monstres, qui porte bien son nom.

_____

 

Mon avis :

 
Comme dans le premier tome, la mythologie tient ici le premier rôle et Rick Riordan nous offre l'occasion de découvrir la variété et la complexité des mythes grecs d'une manière tellement plus amusante que dans les cours d'histoire au collège.

Mais la mythologie sert aussi de cadre à un récit riche en péripéties, sans le moindre temps mort et agrémenté d'une bonne touche d'humour. Les héros (ici littéralement des héros grecs) donnent leur pleine mesure, surmontant leurs faiblesses, multipliant les actes de bravoures, etc. D'ailleurs l'intrigue de "fonds" gagne en complexité et la tension monte tandis que les éléments continuent à se mettre en place pour "le grand affrontement final" qu'on sent inéluctable.

Si j'ai passé un très bon moment avec La mer des monstres, Le voleur de foudre m'avait néanmoins davantage plu...

________________________________________________

dimanche 16 juillet 2017

Percy Jackson . tome 1 . Le voleur de foudre - Rick RIORDAN


Pourquoi je le lis :


J'ai découvert Percy Jackson à travers le film que j'ai vu il y a déjà un petit moment. J'avais beaucoup aimé la façon dont la mythologie était "recyclée" dans cette histoire. Et c'est ce qui m'a donné envie de lire le roman lorsque je suis tombée dessus à la médiathèque...

_____

 

En résumé (quatrième de couverture) :



Etre un demi-dieu, ça peut être mortel... Percy Jackson n'est pas un lycéen comme les autres. Sa prof d'histoire est en fait un monstre mythologique ! Et les dieux du mont Olympe entrent dans sa vie, ici et maintenant, en plein New York. Ils l'accusent d'avoir volé l'éclair de Zeus. Dans cette succession de catastrophes, une seule bonne nouvelle : Percy se découvre peu à peu des pouvoirs extraordinaires...

Ou alors :

Percy Jackson n’est pas un garçon comme les autres. Ado perturbé, renvoyé de collège en pension, il découvre un jour le secret de sa naissance et de sa différence : son père, qu’il n’a jamais connu, n’est autre que Poséidon, le dieu de la mer dans la mythologie grecque. Placé pour sa protection dans un camp de vacances pour enfants « sangs mêlés » (mi-humains, mi-divins), Percy se voit injustement accusé d’avoir volé l’éclair de Zeus. Afin d’éviter une guerre fratricide entre les dieux de l’Olympe, il va devoir repartir dans le monde des humains, retrouver l’éclair et démasquer le vrai coupable... au péril de sa vie.

_____

 

Mon avis :



J'ai beaucoup aimé ce roman qui est tout à fait à la hauteur de ce que m'avait laissé espérer le  film, même si l'intrigue diffère légèrement (elle a été un peu simplifiée pour l'adaptation à l'écran).

C'est un vrai plaisir de réviser la mythologie grecque avec un récit plein d'action et agrémenté d'une touche d'humour. Et j'ai aussi appris des choses nouvelles car Rick Riordan sort également de l'ombre des personnages et des récits moins célèbres que les grands mythes.

Outre la quête de l'éclair volé à Zeus, ce premier tome met en place beaucoup d'éléments qui laissent présager des aventures encore plus déterminantes pour le jeune Percy Jackson et qui relancent le suspense alors qu'on arrive au dernier chapitre.

C'est vrai que j'aurais aimé passer un peu plus de temps à la "colonie des Sangs-Mêlés" pour découvrir davantage les spécificités de cet univers, mais peut-être les prochains tomes m'offriront-ils cette opportunité...

________________________________________________

vendredi 14 juillet 2017

L'amour est dans le foin - Angéla MORELLI

Pourquoi je le lis :


Je viens de lire L'homme idéal (en mieux), ce qui m'a donné envie de relire L'amour est dans le foin qui lui fait plus ou moins suite, puisque l'héroïne de celui-ci est la meilleure amie de l'héroïne du précédent...

_____

 

En résumé (quatrième de couverture) :


Mais qu’est-ce qui lui a pris d’accepter ce plan foireux ? Et pire encore : pourquoi a-t-elle fait ce stupide pari avec ses copines ? Résultat, voilà que Louise est :

1) bloquée au fin fond de la campagne (celle avec de la vraie boue et des vraies bêtes) dans la maison d’une-amie-d’une-amie pour un long, un interminable mois de « vacances »

2) condamnée à une abstinence forcée (fichu, fichu pari ! et fichues copines !)

Pour une parisienne pure souche qui ne vit que pour son travail et ne connaît pas le sens du mot « repos », ce séjour s’annonce plutôt douloureux. Jusqu’à ce que deux spécimens locaux viennent troubler ses bonnes résolutions vertueuses. D’un côté, Joffrey, bel apiculteur au sourire canaille. De l’autre, Arnaud, artisan en charge des travaux de la grange, dont les manières rustres et la bougonnerie n’ont d’égal que le pouvoir ensorcelant de ses muscles. Et elle qui pensait se trouver à mille lieues de toute tentation... 

_____

 

Mon avis :


Je crois que j'ai davantage apprécié L'amour est dans le foin que lors de la première lecture...

Déjà, je ne me suis pas laissée agacer par les notes de bas de page qui se référaient sans cesse au précédent roman de l'auteur sans qu'il ne soit indiqué nulle part que L'amour est dans le foin est une "suite de L'homme idéal (en mieux).

D'ailleurs, ma préférence va à L'homme idéal (en mieux) : j'ai trouvé que cette fois les personnages et les situations sont un peu plus caricaturales et qu'il est plus difficile de s'identifier à  l'héroïne, Louise, si parfaite physiquement mais finalement plus fragile qu'elle ne le laisse paraître.

L'intrigue amoureuse reste très classique, quoique étonnement chaste et romantique vu les obsessions de Louise. A noter un gros clin d’œil au Journal de Bridget Jones à travers les deux personnages masculins (je n'irai pas jusqu'à comparer cette romance à Orgueil et préjugés) : l'un est avenant et séducteur, mais finalement peu fiable ; l'autre semble froid et dédaigneux au premier abord, mais se révèle droit et attentionné.

L'amour est dans le foin est donc une romance agréable, toute en légèreté...

________________________________________________

jeudi 13 juillet 2017

L'homme idéal (en mieux) - Angéla MORELLI

Pourquoi je le lis :


J'avais envie d'une lecture légère et comme j'ai bien aimé les autres textes d'Angéla que j'ai lus (un roman et des nouvelles) je me suis décidée pour L'homme idéal (en mieux) auquel il est fait allusion plusieurs fois dans L'amour est dans le foin...

_____

 

En résumé (quatrième de couverture) :


Un joyeux bordel… Voilà à quoi ressemble la vie d’Emilie, 35 ans, mère célibataire, qui se retrouve à devoir squatter chez Clara, sa meilleure amie, en attendant des jours plus favorables. Cela dit, si elle n’avait pas emménagé chez Clara, jamais elle ne serait retombée sur Samuel Winterfeld, un homme qu’elle avait perdu de vue depuis longtemps, et qui allie deux qualités irrésistibles : être le sosie de Bradley Cooper, et avoir très envie de la revoir ! Evidemment, c’est pile le moment que choisit son ex, le père de sa fille, pour retenter sa chance avec elle. De quoi la mettre définitivement sens dessus dessous !

_____

 

Mon avis :


J'ai bien aimé cette romance pleine de bonne humeur.

La plume d'Angéla Morelli est très agréable (mais je le savais déjà vu que ce n'est pas le premier de ses textes que je lis) et elle donne vie à toute une joyeuse bande de copines qui sonne très vrai. D'ailleurs il est très facile de s'identifier à l'héroïne, une jeune femme sympathique un peu débordée par le quotidien, et son "Prince Charmant" n'est vraiment pas loin d'être L'homme idéal.

J'ai juste trouvé un peu dommage que l'histoire et les personnages soient si prévisibles. C'est vrai que dans les romances, ce n'est pas le suspense qu'on recherche avant tout, mais certains aspects du récits et des personnages sont si stéréotypés...

N'empêche que j'ai passé un très bon moment avec cette lecture...

________________________________________________

mercredi 12 juillet 2017

Une si jolie sauvageonne - Frances H. BURNETT

Pourquoi je le lis :


Voici un roman qui est arrivé de manière assez inhabituelle dans ma bibliothèque : cette fois, je n'ai pas dévalisé les rayons de la librairie ou de la médiathèque et je n'ai pas non plus craqué sur Internet.

Il s'agit d'un cadeau de la traductrice du roman que j'ai connue via Babelio et qui me l'a envoyé pour me remercier d'avoir donné mon avis sur deux ou trois points de sa traduction ; une expérience que j'ai trouvé très intéressante et et qui me permet en plus de découvrir le roman dès sa sortie...

_____

 

En résumé (quatrième de couverture) :


Miss Octavia Basset est une jolie jeune fille de dix-neuf ans, élevée par son père pionnier au Far West, dans les années 1870. Pour la première fois, elle rend visite à sa tante, dans le petit village de Slowbridge au fond de la campagne anglaise. L'arrivée de la nièce, avec ses différences et ses manières spontanées, met en émoi tout le village de Slowbridge. Certains vont devenir ses amis, mais l'austère Lady Théobald entend bien inculquer à l'étrangère quelques rudiments des bonnes manières.

Dans cet agréable roman, Frances Hodgson Burnett décrit avec finesse et humour la société provinciale du milieu du 19e siècle en Angleterre, en la comparant avec les modes de vie et de pensée de la jeune Amérique. 

_____

 

Mon avis :


Je connaissais l'auteur pour les films et les dessins animés adaptés de ses romans les plus connus : Princesse Sarah, Le jardin secret, Petit Lord Fauntleroy, etc. Du coup, j'étais très curieuse de découvrir ce roman et je n'ai pas été déçue.

Le texte, plein d'humour, s'attarde tout particulièrement sur deux jeunes filles que tout semble opposer mais qui vont vite se lier d'amitié : Octavia, une américaine qui arrive à l'improviste chez sa tante, une vieille fille un peu timorée, et Lucia, une orpheline anglaise élevée par sa tante austère et tyrannique qui "règne" en despote sur tout le village.

La jeune Octavia, vive et spontanée, est comme le grain de sable qui vient gripper l'engrenage si bien huilé que constitue la petite société du village de Slowbridge. Et le désordre qu'entraîne l'arrivée de la jeune américaine va chambouler l'ordre établi, et permettre à chacun de trouver sa place...


Un bon moment de lecture...

________________________________________________

mardi 11 juillet 2017

Blue Heron . tome 4 . N'y pense même pas ! - Kristan HIGGINS

Pourquoi je le lis :


Tout simplement parce qu'il s'agit du dernier roman de Kristan Higgins, un de mes auteurs favoris, et que c'est aussi le quatrième épisode de la série Blue Heron, dont j'ai adoré les trois précédents tomes...

_____

 

En résumé (quatrième de couverture) :


Cherche partenaire pour (aller à un) mariage…
 
N'y pense même pas ! À trente ans (peut-être un peu plus), Emmaline n'a que deux passions : son chiot et un taser qu'elle rêve d'utiliser... Lorsque l'ex qui l'a larguée pour sa coach sportive l'invite à son mariage, à Malibu, elle s'empresse de délaisser ses hobbies et se met en quête d'un partenaire pour affronter cette journée. La petite ville de Manningsport abrite la cible parfaite : Jack Holland, bel homme charismatique, désormais à la tête du vignoble familial... À la grande surprise d'Emm, il accepte de jouer le petit ami idéal. Il faut dire que Jack ressent le besoin de s'échapper : le récent sauvetage d'un groupe d'adolescents lui confère une aura qu'il n'est pas prêt à assumer. Pas plus, d'ailleurs, que le retour de son ex-femme-parfaite en ville, bien décidée à le reconquérir (quitte à le harceler) !

_____

 

Mon avis :


J'ai passé un excellent moment avec Emmaline et Jack, les héros de ce nouvel opus de la série Blue Heron.

Comme d'habitude (et c'est un peu sa marque de fabrique), Kristan Higgins mêle avec talent émotion et humour dans cette romance qui nous ramène à Manningsport et où l'on retrouve également les couples des précédents romans. J'ai beaucoup aimé découvrir ce que devenaient les personnages que j'avais alors adorés.

Dans N'y pense même pas !, les personnages principaux, Emmaline et Jack, sont attachants ; enfin surtout Emmaline car Jack reste un peu hors d'atteinte à force d'être idéalisé. La jeune femme est drôle et fragile, méfiante après une déception amoureuse mais incapable de résister aux charmes de l'homme qui fait tourner toutes les têtes...

Si l'intrigue ne m'a pas emportée comme d'autres titres de l'auteur, il s'agit néanmoins d'une lecture à la fois légère et riche en émotions, parfaite pour les vacances...


________________________________________________