lundi 18 septembre 2017

Les aventures de Sherlock Holmes - L'homme à la lèvre tordue - Arthur CONAN DOYLE

Pourquoi je le lis :



Je poursuis ma lecture des  Aventures de Sherlock Holmes avec cette septième nouvelle.

_____

 

En résumé (quatrième de couverture) :


En 1889, le docteur Watson est appelé tard dans la nuit par Mme Whitney, une amie de sa femme. Son mari a disparu depuis plusieurs jours et, comme il est opiomane, elle est sûre qu'il a été se droguer dans une dangereuse fumerie d'opium de l'East End de Londres.

Folle d'inquiétude, elle se rend chez le docteur Watson afin qu'il l'aide à le retrouver. Le médecin s'exécute et, à son grand étonnement, croise son ami Sherlock Holmes, déguisé en vieil homme, à la recherche d'informations au sujet d'un nouveau cas parmi les toxicomanes.

La disparition de M. Neville Saint-Clair, homme d'affaires respectable et ponctuel, est d'autant plus mystérieuse que Mme Saint-Clair est tout à fait sûre de l'avoir vu à la fenêtre du second étage d'une fumerie d'opium de l'Upper Swandam Lane, près des quais. Il s'éloigna immédiatement de la fenêtre, et Mme Saint-Clair fut convaincue que quelque chose n'allait pas.

_____

 

Mon avis :


Cette nouvelle m'a un peu moins plu. Sherlock Holmes est toujours très astucieux et cette affaire ne manque pas de mystère (bien qu'il n'y ait finalement aucun crime commis), mais j'ai eu l'impression que l'enquête était moins prenante et Sherlock Holmes n'offre aucune explication sur la manière dont il a découvert la vérité.

________________________________________________

Lavinia - Ursula LE GUIN

Pourquoi je le lis :


Je suis tombée sur ce roman à la médiathèque et je n'ai pas hésité une seconde : la quatrième de couverture avec son héroïne antique méconnue m'a tout de suite donné envie de découvrir son histoire.

C'est également l'occasion de découvrir un des grands auteurs de fantasy : Ursula Le Guin.

_____

 

En résumé (quatrième de couverture) :


Comme Hélène de Sparte j'ai causé une guerre. La sienne, ce fut en se laissant prendre par les hommes qui la voulaient ; la mienne, en refusant d'être donnée, d'être prise, en choisissant mon homme et mon destin. L'homme était illustre, le destin obscur : un bon équilibre.

Dans l'Enéide, Virgile ne la cite qu'une fois. Jamais il ne lui donne la parole. C'est la voix de Lavinia, fille du roi du Latium, que nous fait entendre Ursula Le Guin. Les présages disent qu'elle épousera un étranger venu d'au-delà des mers et qu'ils poseront les fondations d'un grand empire à venir. Enfui de Troie mise à sac, à l'issue d'un long périple, Enée remonte enfin le Tibre. 

_____

 

Mon avis :


Mêlant Histoire et mythologie, l'auteur nous propose une biographie de Lavinia, un personnage à peine évoqué dans l'Enéide de Virgile.

On se laisse porter par le texte plein d'onirisme qui brouille les frontières entre présent et avenir, entre réel et fiction tandis que le personnage qui communique avec son auteur. Mais malgré la plume très agréable d'Ursula Le Guin, je n'ai pas vraiment réussi à entrer dans le roman et j'ai fini par abandonner...

________________________________________________

Son carnet rouge - Tatiana de ROSNAY

Pourquoi je le lis :


J'aime bien ce qu'écrit Tatiana de Rosnay, au point de me laisser tenter par ce recueil de nouvelles même si les nouvelles, ce n'est pas ce que je préfère...
Parmi ses livres, j'ai déjà lu :
et Partition amoureuse attend dans ma pal...

_____

 

En résumé (quatrième de couverture) :


Le fruit est-il plus savoureux lorsqu’il est défendu ? L’interdit est-il synonyme de plaisir ? Tatiana de Rosnay revisite les amours illégitimes et envisage tous les scénarios – tantôt tragiques, tantôt cocasses – avec une légèreté teintée de sarcasme, jusqu’à une chute toujours croustillante, parfois glaçante.

Un jouissif «déshabillage» du délit conjugal, où le rire se mêle à la compassion et la transgression au désir. 

_____

 

Mon avis :


Ce recueil de nouvelles ne s'adresse pas aux romantiques, ni aux idéalistes : les textes pleins de cynisme de Tatiana de Rosnay pourraient même vous dégoûter du couple et des hommes. En effet, ceux-ci apparaissent immanquablement comme les coupables, comme si la fatalité les condamnaient irrémédiablement à l'adultère. Et même dans la nouvelle Son carnet rouge, qui donne son nom au recueil, où la femme se pose en garce finie, son époux se révèle être encore plus écœurant.

Même si le fond n'a pas vraiment plu à l'incurable romantique que je suis, la lecture de ces nouvelles aux tons et aux formes variés a été agréable quoiqu'un peu frustrante : j'aurais aimé rester encore un peu avec certains des couples pour découvrir ce qu'ils devenaient.

________________________________________________

samedi 16 septembre 2017

L'été avant la guerre - Helen SIMONSON


Pourquoi je le lis :


J'ai adoré La dernière conquête du Major Pettigrew il y a quelques années, je ne pouvais donc que me laisser tenter par le dernier roman d'Helen Simonson .

_____

 

En résumé (quatrième de couverture) :


Été 1914, dans la campagne anglaise. La gentry de Nye reçoit pour un pique-nique sur le gazon fraîchement tondu. Les ombrelles et les chapeaux sont de sortie et c'est l'occasion pour Beatrice Nash, vingt-trois ans, nouvelle professeure de latin récemment débarquée dans la petite ville, de faire plus ample connaissance avec les personnalités locales. Elle est chaperonnée par Agatha Kent, dont les deux neveux, Daniel et Hugh, ne la laissent pas insensible, bien qu'elle ait fait vœu de célibat. Orpheline et sous la tutelle d'une famille bien-pensante, Beatrice veut gagner son indépendance et devenir écrivain, des choix audacieux pour une jeune fille sans le sou en ce début de siècle. Ses projets, comme ceux de tous les habitants de Rye, vont être bouleversés par l'entrée en guerre de la Grande-Bretagne. La petite communauté accueille les premiers réfugiés et les hommes s'engagent. Beatrice voit partir Hugh avec un sentiment qu'elle peine à nommer...

_____

 

Mon avis :


J'ai beaucoup aimé ce roman et ses personnages plus attachants les uns que les autres.

C'est vrai que le rythme est assez lent, mais l'auteur prend le temps de planter le décor et de laisser ses personnages s'y épanouir, créant une atmosphère douce amère dans laquelle j'ai eu plaisir à me glisser pendant quelques jours.

Outre la chronique d'un petit village anglais se préparant à entrer en guerre, L'été avant la guerre dresse le portrait société hyper-conformiste au point d'en devenir injuste : femmes célibataires, artistes bohèmes, Tziganes, divorcés ou toute autre personne n'entrant pas dans le cadre doit faire profil bas ou s'en aller. J'ai d'ailleurs été particulièrement révoltée par quelques scènes humiliantes où une jeune femme se voit rabaisser juste parce qu'elle veut les moyens d'être indépendante.

Mais le roman ne parle pas que de la guerre ou de la place de l'art, des femmes ou des minorités dans la société : il y est aussi question d'une amitié à toute épreuve entre deux cousins aux tempéraments diamétralement opposés et d'une jolie histoire d'amour qui éclot mine de rien... En plus, le texte ne manque ni d'humour, ni d'émotion, et j'ai aimé la façon dont l'auteur manie les non-dits et les sous-entendus, suggérant une dimension supplémentaire au récit et amplifiant encore les émotions.

Un délicieux moment de lecture...

________________________________________________

vendredi 15 septembre 2017

The good girl's second chance - Christine RIMMER

Pourquoi je le lis :


Harlequin continue à offrir des romans pour faire découvrir ses collections ; je continue à les lire...

_____

 

En résumé (quatrième de couverture) :


Quinn Bravo is a committed single dad—emphasis on single. The millionaire bachelor is focused on his four-year-old daughter and his fitness business. So while he's intrigued by his beautiful new interior decorator, Quinn resolves to keep the chemistry at a simmer. Until one night together causes their attraction to burst into flame…

After her ex-husband betrayed her, local good girl Chloe Winchester returned to Justice Creek, determined not to risk her heart again. Still, maybe she can live out some teenage fantasies with sexy Quinn while redecorating his house. But first Chloe will have to avoid falling for one adorable little girl and the man of her dreams !

_____

 

Mon avis :


Voilà une romance qui a le mérite de ne pas suivre le schéma classique des Harlequin, même si l'intrigue reste assez prévisible. En plus de l'incontournable histoire d'amour, l'auteur évoque la difficulté des femmes battues à reconstruire leur vie après avoir quitté leur mari violent.

On n'échappe pas à de nombreux lieux communs, mais la lecture reste plaisante.

________________________________________________

lundi 11 septembre 2017

Percy Jackson . tome 5 . Le dernier Olympien - Rick RIORDAN

Pourquoi je le lis :


J'arrive au dernier épisode des aventures de Percy Jackson...

_____

 

En résumé (quatrième de couverture) :


Toute l'année, Percy et son armée de demi-dieux se sont préparés à affronter les Titans. L'heure est venue. Les troupes de Cronos avancent vers Manhattan où l'Olympe est en danger. Tandis que Percy et ses amis luttent, ils savent que le temps est compté. La prophétie va s'accomplir : Percy prendra une décision qui condamnera ou sauvera le monde. Mais cette décision, quelle est-elle ?

_____

 

Mon avis :


Pour clore son épopée, l'auteur nous offre un cinquième tome au rythme trépidant, où batailles et rencontres déterminantes s'enchaînent sans nous laisser un instant de répit. Même si parfois cela semble trop, il est impossible de lâcher le livre avant d'être sûre que tout va bien pour nos héros, c'est-à-dire avant les toutes dernières pages.

La mythologie reste au cœur du récit, fournissant une matière riche et semble-t-il inépuisable aux aventures de Percy Jackson. D'ailleurs le dénouement émaillés d'éléments nouveaux donne l'impression que Rick Riordan prépare déjà les prochaines péripéties de son jeune héros...

Si j'ai passé un bon moment avec Percy Jackson, j'avoue que je suis quand même contente d'arriver au bout de cette saga dont le dernier épisode prend un peu trop des airs de superproduction américaine à mon goût : personnage principal hyper-héroïque, bons sentiments dégoulinant à flots, etc.

________________________________________________

Merveilles et Légendes des Dames de Brocéliande - Sandrine GESTIN

Pourquoi je le lis :


C'est la jolie couverture et mon faible pour les légendes arthuriennes qui m'ont fait craquer pour ce livre...

_____

 

En résumé (quatrième de couverture) :


On trouve dans ce "grimoire ancien" le récit des fées et des princesses qui ont nourri la légende arthurienne mais aussi les grands mythes du Moyen-Age. Morgane, Guenièvre, Viviane ou encore Dahut et Mélusine, dévoilent, sous la plume de Sandrine Gestin, le secret de leur destinée. 

_____

 

Mon avis :


J'ai beaucoup aimé ce bel album dont les dessins élégants et délicats illustrent un texte joliment onirique.

Au fil des pages, on suit une vieille femme à la mémoire défaillante qui cherche qui elle est  : chacune de ses rencontres avec des fées, dryades, nymphes et autres esprits des bois et des eaux est l'occasion d'évoquer les grands personnages féminins des légendes arthuriennes.

Une très jolie lecture...

________________________________________________

dimanche 10 septembre 2017

Le libraire - Régis de SA MOREIRA

Pourquoi je le lis :


Pour le titre bien sûr...

_____

 

En résumé (quatrième de couverture) :


- Vous l'avez lu?
- Oui, dit le libraire.
- Moi aussi, répondit le jeune homme.
Le libraire lui sourit. Le jeune homme prit confiance :
- Mais je l'ai offert à quelqu'un… à qui je n'aurais pas dû l'offrir.
- C'est difficile d'être sûr de ces choses-là, répondit le libraire.
- Oui, dit le jeune homme.
- Ne désespérez pas, dit encore le libraire. Certains livres sont à retardement…


Ce livre raconte le libraire, sa vie, ses joies, ses peines, ses anciens amis, son amour perdu, ses dix frères et sœurs, et tous ses clients, auxquels s'ajoutent quelques témoins de Jéhovah, et Dieu aussi parfois. Mais ce n'est pas un roman d'amour dans une librairie, ou un roman policier dans une librairie, ou un roman d'aventures dans une librairie... C'est un tableau, un tableau vivant cependant, d'un libraire dans sa librairie

_____

 

Mon avis :


Je ne sais pas exactement ce à quoi je m'attendais en empruntant ce roman à la médiathèque, mais en tout cas pas à ça...

Le style est plutôt agréable pourtant. La preuve, c'est que je suis allée jusqu'au bout du livre alors que le fonds ne m'a pas plu du tout. L'auteur nous raconte la journée d'un libraire pas comme les autres, une journée à l'image de sa vie. Cela aurait pu être passionnant, mais c'est tellement décalé, détaché du réel que je suis restée totalement hermétique au propos de Régis de Sa Moreira.

On dira que cela aura été une "expérience intéressante" à défaut d'une lecture plaisante...

________________________________________________

samedi 9 septembre 2017

Percy Jackson . tome 4 . La bataille du labyrinthe - Rick RIORDAN

Pourquoi je le lis :


Il s'agit du quatrième et avant-dernier tome des aventures de Percy Jackson.

_____

 

En résumé (quatrième de couverture) :


Le grand combat va commencer...

La vie de Percy est menacée. L'armée de Cronos s'apprête à attaquer la Colonie des Sang-Mêlé, en empruntant le Labyrinthe de Dédale. Percy et ses amis doivent trouver Dédale avant Cronos et tout faire pour lui barrer la route. Mais circuler dans l'enfer souterrain n'est pas aisé... surtout quand le chemin est parsemé d'effroyables pièges.

_____

 

Mon avis :


Comme les précédents tomes de Percy Jackson, j'ai beaucoup aimé La bataille du labyrinthe.

La mythologie reste au premier plan tout au long du roman, le labyrinthe de Dédale offrant une foule de possibilités : depuis une rencontre très drôle avec une sphinge jusqu'à des affrontements terribles avec toutes sortes de monstres...

Si Percy Jackson fait preuve comme toujours de beaucoup d'autodérision, ton est cependant plus sombre dans ce tome et on a du mal à imaginer que nos héros parviendront à échapper à la menace qui se fait plus concrète.

Une lecture si palpitante que je ne vais pas pouvoir attendre pour lire le cinquième et dernier tome de la série : j'y vais tout de suite !

________________________________________________

vendredi 8 septembre 2017

Impossibles retrouvailles - Maureen CHILD

Pourquoi je le lis :


Je profite d'une offre d'Harlequin pour découvrir ce court romanCe court roman qui est en fait le préquel de la saga L'honneur des Lassiter...

_____

 

En résumé (quatrième de couverture) :



Cheyenne, Wyoming.

Chez les Lassiter, richissime famille dont l’empire s’étale depuis les grands espaces des ranchs jusqu’à l’irrésistible univers des médias, en passant par les chaînes de restaurants de luxe, c’est le choc. J.D., le patriarche, vient de décéder, laissant derrière lui une famille effondrée et… une véritable fortune en héritage.

Mais voilà que, le jour de la lecture du testament, le scandale éclate…

Pourquoi J.D. a-t-il légué une colossale somme d’argent à Colleen, son infirmière ? Pourquoi a-t-il pratiquement déshérité sa fille Angelica, qu’il adorait tant ? Et puis, qui est Hannah, cette inconnue qui occupe une place de choix sur le testament ?

Décidés à lever le voile sur ces mystères, les Lassiter se mobilisent. Ettandis qu’ils partent en quête de vérité, des hommes et des femmes se rencontrent, se désirent, s’affrontent, s’aiment…

_____

 

Mon avis :


Le livre est trop court (moins de soixante pages) pour permettre de vraiment développer les personnages et l'intrigue, d'autant que l'auteur veut aussi inclure les éléments d'introduction de sa saga. Du coup l'intrigue amoureuse a l'air presque simpliste alors que le nombre de personnages secondaires se multiplient autour des amoureux.

La lecture reste agréable malgré tout...

________________________________________________